« Oui ? c’est à quel sujet ? »

Le moins que l’on puisse dire, c’est que dans la mythologie grecque, les harpies n’avaient pas franchement la cote. Corps d’oiseau et tête de femme, elles avaient la fâcheuse habitude de tout ravager sur leur passage. Mouais. Mauvais présage pour ce blog ?

Parfois, j’ai des coups de colère, ou des coups de cœur. Sur tout, sur rien. Je tempête, je traque les arguments, je me contredis, je cherche mes mots. Et je change de conversation quand j’ai épuisé tout ce que j’avais à dire. Et de manière générale, ces échanges font pas mal de bruit.

Titre très librement inspiré du livre de Faulkner, « Le Bruit et La Harpie » n’a aucune que très peu de constance dans le choix des sujets, le style ou le ton des articles. Comme une harpie, je prends tout ce que je trouve et je me jette dessus, sans discrimination.

(Il)Logiquement, je me retrouve souvent dans un no woman’s land, un téléphone arabe qui aurait raté, où partie de la politique des Etats-Unis, je me mets à parler des soldes chez Zara. Car finalement, tout est prétexte aux critiques et à la conversation, alors autant l’écrire pour le partager.

Bonne lecture, malgré tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s